Arbre implérial

Arbre impérial dit paulownia (Paulownia tomentosa (Thunb.) Steud. = Paulownia imperialis Siebold & Zucc. ) est un arbre originaire du nord de la Chine et de la Corée.

On le trouve aussi au Japon.

Il a été introduit en Europe, via le Japon, en 1834.

Il y en a près de 900 plantés dans Paris (voir carte).

Le nom fut donné par Philipp Franz von Siebold en l’honneur d’Anna Pavlowna, princesse des Pays-Bas, fille du tsar Paul Ier de Russie.

Il est parfois appelé Arbre d’Anna Paulowna.

L’arbre caduque à port étalé peut mesurer jusqu’à 20 m de haut.

Ses rameaux pubescents.

Ainsi, que ses grandes feuilles opposées de 20 à 30 cm cordiformes ont un dessous soyeux qui lui a donné l’appellation Tomentosa et de longs pétioles.

Les fleurs violettes mellifères ont une odeur de violette et ressemblent à celles du Catalpa ou de la digitale;

Mais elles sont en panicules apparaissant avant les feuilles.

Les fruits sont des capsules solides ovales et pointus persistantes en hiver mesurant jusqu’à 5 cm de long.

C’est un arbre utilisé pour son bois, en Chine où il se rencontre souvent sur les terrains en friches.

Le Paulownia s’utilise isolé ou en alignement.

Il supporte bien la taille et la pollution.

Son large système racinaire empêche l’érosion des sols.

Il peut être utilisé en agroforesterie car ses feuilles riches en azote fournissent un bon fourrage.

Son bois est utilisé assemblé en plaques pour faire des planches de surf dites “alaia”.

Pour terminer, dans certaines régions de Chine, la tradition voulait qu’on plante un Paulownia à la naissance d’une fille.

L’arbre grandissait avec elle et pour son mariage, l’arbre était abattu et son bois servait de dot.

Print Friendly, PDF & Email
  • Conditionnement Contener
  • Forme T8/10/12, T10/12, T14/16