Arbustes d’ornement

Après avoir choisi les emplacements où vous souhaitez planter les futurs arbustes d’ornement de votre jardin.

Vous devez procéder à leur plantation.

La préparation du trou est toujours la même, mais la méthode de plantation change selon qu’il s’agit d’un arbuste à racines nues, d’un arbuste en motte ou d’un arbuste en conteneur.

  1. Préparez le trou de plantation

    À la bêche, de préférence 10 à 15 jours avant la plantation (pour permettre à la terre de s’aérer), creusez un trou de plantation au minimum de 80 cm de côté et de 60 à 70 cm de profondeur, à adapter si le sujet est grand et les racines imposantes : le volume du trou doit être 2 à 3 fois supérieur au volume des racines, de la motte ou du conteneur de l’arbuste à planter.

    En enlevant la terre du trou, prenez la précaution de mettre de côté la couche de terre végétale superficielle, à différencier de la terre profonde peu fertile.

    Au fond du trou, déposez quelques poignées d’engrais organique complet et recouvrez-les de terre pour éviter tout contact direct avec les racines.

    Mélangez la terre végétale sortie du trou avec du compost bien mûr (moitié terre, moitié compost).

  2. Cas n° 1 : Plantez un arbuste d’ornement à racines nues

    Plantez votre arbre très rapidement après l’achat, de préférence fin octobre, mais la saison de plantation peut aller jusqu’à fin mars, en dehors des périodes de gelées.

    • Retaillez la partie aérienne au sécateur, en diminuant le nombre de branches et en retaillant celles qui restent de 15 à 20 cm.

    Attention : ne retaillez pas les branches des chênes, hêtres, marronniers, bouleaux, tulipiers, liquidambars.

    • Retaillez légèrement les racines endommagées et pralinez-les avec un pralin du commerce ou fait par vous-même.
    • Formez une butte de terre et étalez les racines de l’arbre dessus.
    • Positionnez l’arbre bien droit.
    • Si le sujet est déjà grand, adjoignez-lui un tuteur solide en châtaignier, positionné entre l’arbre et les vents dominants.
    • Rebouchez le trou avec le mélange de terre végétale et de compost que vous avez préparé : le collet de l’arbre (point de jonction entre le tronc et les racines) doit arriver juste au niveau du sol.
    • Tassez au fur et à mesure que vous rebouchez, afin que le mélange s’infiltre dans toutes les radicelles sans laisser de poches d’air.
    • Lorsque vous avez fini de reboucher le trou, tassez encore bien la terre au pied de l’arbre.
    • Liez l’arbre à son éventuel tuteur, sans trop serrer, avec un collier en plastique.
    • Arrosez très copieusement, même par temps de pluie.
    • Quelques jours après, tassez à nouveau la terre, puis formez une cuvette d’arrosage autour du sujet nouvellement planté.
    • Poursuivez les arrosages très régulièrement par la suite.
  3. Cas n° 2 : Plantez un arbuste d’ornement en motte

    Plantez votre arbuste très rapidement après l’achat, d’octobre à avril.

    • Inspectez soigneusement la motte :
      • si des racines cassées dépassent, coupez-les au sécateur ;
      • si un chevelu de petites racines s’est formé sous la motte, coupez-le aussi au sécateur, ou encore déployez-le en positionnant la motte dans le trou.
    • Humidifiez légèrement la motte si besoin et posez-la au centre du trou, surtout sans la défaire : positionnez-la bien droite et de façon que le dessus de la motte arrive à environ 4 cm en dessous de la surface du sol.
    • Si le sujet est déjà grand, adjoignez-lui un tuteur positionné face aux vents dominants, en faisant attention à ne pas briser la motte.
    • Rebouchez le trou et continuez comme pour un arbuste à racines nues.
  4. Cas n° 3 : Plantez un arbuste d’ornement en conteneur

    Vous pouvez planter en toute saison, toutefois la période allant de septembre à mai est la plus favorable.

    • Mettez le conteneur à tremper dans une grande bassine d’eau jusqu’à ce que la terre soit complètement imbibée.
    • Laissez s’écouler l’eau en excès, puis retirez la motte du conteneur.
    • Placez la motte au centre du trou et positionnez-la bien droite et de façon que le dessus arrive à environ 4 cm en dessous de la surface du sol.
    • Si le sujet est déjà grand, adjoignez-lui un tuteur positionné face aux vents dominants.
    • Rebouchez le trou et continuez comme pour un arbuste à racines nues ou en motte.
Print Friendly, PDF & Email