Liquidambars

Pour commencer, les liquidambars sont des arbres larges, aux feuilles caduques, palmées de 3, 5 ou 7 lobes et à l’odeur balsamique.

Les fleurs apparaissent au mois de mai mais sont assez sensibles au gel tardif.

Elles inflorescences sont globuleuses de couleur vert-jaune.

Les fruits sont des boules composées de multiples capsules contenant les graines ailées, caractéristiques suivant l’espèce.

L’écorce est profondément striée, avec des crêtes liégeuses sur les jeunes branches.

La taille diffère selon l’espèce, la variété et les conditions de culture, soit entre 8 mètres et 40 mètres de haut.

Le liquidambar d’Amérique a été introduit en 1681 en Europe où il est aujourd’hui très répandu.

C’est un arbre se développant naturellement en forme de pyramide étroite.

Le tronc est habituellement droit et ne se divise pas en troncs multiples mais il a tendance à drageonner fortement.

Aussi appelé Copalme d’Amérique, Styrax américain ou noyer satiné, le liquidambar (du latin liquidus et de l’arabe ambar pour « ambre liquide »).

Cependant, il doit son nom au liquide qu’il produit.

Il s’agit d’une résine à l’odeur de cannelle appelée « styrax » et utilisée dans les parfums.

La résine du liquidambar connait le même usage sous le nom de « Baume de liquidambar » ou de « Baume blanc du Pérou ». .

On l’utilise alors en infusion comme stimulant des voies respiratoires.

Au XIXe siècle, des chimistes français parviennent à isoler la molécule de styrène à partir du styrax et à la synthétiser en laboratoire.

En 1925, un chimiste allemand réussit l’assemblage de plusieurs molécules de styrène et le baptise « polystyrène ».

Print Friendly, PDF & Email
  • Conditionnement Contener
  • Forme T6/8, T8/10, T10/12