Marronnier

Le marronnier commun, ou marronnier blanc (Aesculus hippocastanum L.) est un arbre de la famille des Hippocastanaceae.

Pour commencer, il est parfois appelé châtaignier de mer, marronnier faux-châtaignier ou châtaignier des chevaux.

De plus, ses cousins nord-américains sont nommés Paviers.

Cependant, ils ont des feuilles plus lisses et non dentelées, avec des fleurs qui rappellent celles du marronnier européen.

Néanmoins, le marronnier est très répandu dans les parcs publics et le long des avenues.

C’est un grand arbre d’ornement qui peut dépasser les 300 ans et mesurer jusqu’à 30 mètres.

L’écorce brune à légèrement rougeâtre est lisse chez le jeune arbre.

Parfois dans un mouvement hélicoïdal autour du tronc, s’écaille et se détache par petites plaques.

Les fleurs blanches ou roses, tachées de rouge, sont rassemblées en thyrses en forme de pyramide mais de nombreux variants existent.

Les feuilles caduques sont opposées, grandes (30-50 cm), munies d’un long pétiole, palmées, à 5 ou 7 folioles dentelées.

Les bourgeons pointus qui apparaissant en automne, sont protégés par une sorte de résine fortement collante.

Le fruit est une capsule coriace, hérissée de pointes, qui renferme en général une seule grosse graine brune (parfois deux), lisse et luisante, toxique, appelée marron d’Inde.

Les marrons du commerce, à griller ou utilisés en confiserie, sont des châtaignes, fruits d’une variété de châtaignier (Castanea sativa) à fruits non cloisonnés.

Ce ne sont donc pas les fruits du marronnier d’Inde.

Il faut éviter de lui faire subir des tailles sévères ou courtes.

Le marronnier était autrefois peu sensible aux parasites, même planté en alignement.

Il est depuis quelques décennies victime de plusieurs pathologies qui, sans être toujours nouvelles, semblent dans certaines régions et dans les villes prendre une ampleur croissante et préoccupante.

Ce très petit papillon dont l’origine reste inconnue a été découvert en 1985 en Macédoine.

Sa chenille creuse des galeries dans les feuilles de marronnier, provoquant une chute précoce du feuillage et un affaiblissement des arbres.

Jardinerie:

Pour commencer, Eric Paysage située dans la Zone Artisanale de Plouer Sur Rance a ouvert une jardinerie le 2 Mars 2015.
La jardinerie se trouve entre Dinan, Dinard et Saint Malo.
Tout d’abord, elle propose à ses clients toute une gamme de végétaux d’extérieur.

Mais aussi de la poterie, de l’outillage, des bulbes et également du potager.
En outre, ses salariés apportent le conseil de plantation ( l’exposition, à quelle profondeur le planter, comment…).
Cependant, nous pouvons proposer toute une gamme de terreau (terre de Bruyère selon l’espèce du végétal).

Mais il y a aussi de l’engrais et de billes d’argiles.
Toutefois, les employés de la jardinerie sont paysagistes de métier.

De ce fait, ils peuvent donner des conseils pour la taille de l’arbustes (à quelle époque et combien de fois dans l’année).
Etant donné que les employés de la jardinerie possèdent tous leur “certiphyto” cela leur permet de vendre des produits phytosanitaires.
Pour conclure, la politique de l’entreprise est de vendre le plus possible des produits utilisables en agricultures biologiques.

Print Friendly, PDF & Email
  • Conditionnement Racine nue, contener
  • Forme T8/10, T10/12